Le Festival d’Histoire Vivante 2011 était une apothéose : 2000 ans d’Histoire de France, 1000 reconstituants, 95 troupes à Marle, à l’occasion du 20ème anniversaire du Musée des Temps Barbares ! Mais c’est aussi le dernier Festival : Alain NICE nous explique ci-dessous pourquoi dans sa lettre aux troupes. Découvrez ensuite les réactions et n’hésitez pas à nous adresser vos commentaires.

Lettre d’Alain Nice

Chers amis,

Encore un grand merci à vous tous pour votre participation à cette superbe édition de Marle 2011 et pour la qualité de votre travail dans le domaine de la reconstitution historique. Tout a été parfait et les avis sont unanimes : organisation impeccable, qualité, convivialité, originalité…

Pour les 20 ans du Musée, j’avais souhaité ne pas privilégier une époque particulière d’où l’idée de ces  » 2000 ans d’Histoire de France « .
J’espérais beaucoup de cette édition 2011, toute l’équipe (très réduite) qui m’entoure s’était donnée à nouveau à fond pour assurer un maximum de promotion à cet événement. Tout ce qui était possible de faire a été fait mais, à l’évidence  » Marle  » se situe dans un  » désert culturel « . Pour toucher Paris, Lille, Amiens, il m’aurait fallu 30 000€ en plus.

Depuis près d’un mois et demi, tous les week-ends, avec acharnement et enthousiasme, nous avons assuré partout la diffusion des 100 000 dépliants, des affiches… Des articles dans la presse locale ont annoncé la manifestation, des grandes affiches de 12 m2 ont été placardées à Valenciennes, Reims, Compiègne, Cambrai, Châlons, Maubeuge… et presque partout dans l’Aisne. Trois émissions et reportages de télévision dont une, un direct de 12 mn entièrement consacrée au Festival de Marle, ont été diffusées sur France 3. Des encarts publicitaires ont été pris dans diverses revues ou supports de communication. Malgré tout cela le Festival 2011 (le 6ème) n’a pas décollé. 7000 visiteurs au total (dont 5000 payants) soit les mêmes chiffres qu’en 2010 et 2009. Pas mal pour une petite ville comme Marle (2500 h.) mais c’était loin d’être suffisant et loin des 10 000 que j’espérais sachant qu’en plus le soleil était là. Les comptes seront équilibrés mais cela ne suffit pas. J’espérais sincèrement une montée en puissance du Festival de Marle, c’était mon objectif.

Une telle manifestation, c’est un an de travail, de préparation, de négociations, de tergiversations, c’est un énorme travail, c’est une énorme machine que je portais quasiment seul sur mes épaules avec une poignée de fidèles.
Depuis juin 1999 et juin 2000, les Romains comme les Vikings avaient l’habitude de venir à Marle. En 2001, pour les 10 ans du Musée, nous avions organisé un premier  » Festival  » appelé à l’époque  » Fête archéologique  » avec la participation de ce qui se faisait de mieux en matière de reconstitution historique avec notamment la participation de la prestigieuse troupe anglaise  » The Ermine Street Guard « . A l’époque, les groupes romains français étaient encore tous à l’état embryonnaire, exception faite du groupe de Bavay. René Cubaynes assurait les commentaires. En 2002, à la demande du département de l’Aisne, nous organisions le  » débarquement viking  » au parc de l’Ailette avec en particulier les bateaux vikings de Yannick Favro. Succès à chaque fois.

En 2006, après une interruption de trois ans du fait de la création du grand parc archéologique, ce fut la première édition du  » Festival International d’Histoire Vivante  » de Marle avec une vocation internationale nettement affirmée et avec toujours les meilleures troupes. En 2007, nouvelle thématique : du Moyen Age à 1944, presque un multi époque, pour ne pas lasser le public. En 2008, outre la cavalerie celte, pour la première fois en Europe, deux centuries romaines évoluaient sur la grande aire de spectacle de Marle. En 2009, pendant plus de deux heures, un véritable Pas d’Armes comme à la cour des ducs de Bourgogne à la fin du XVème s. (merci à la Confrérie Facétieuse !) avec les meilleurs jouteurs internationaux venus des USA, de Pologne, Norvège, Nouvelle Zélande, Angleterre, France et Belgique réunis autour de Fred Piraux avec en plus une évocation d’un épisode de la bataille d’Azincourt. En 2010, un char celte, l’empereur Hadrien, la Cour impériale, des gardes germains, des prétoriens, des gladiateurs, une course de chars et à nouveau deux centuries romaines pour 2h30 de spectacle encore. Il suffit de parcourir les galeries photos de notre site internet pour revoir les magnifiques images de tous ces Festivals.

Que de superbes souvenirs aussi bien pour vous, amis reconstituteurs, que pour le public, mon équipe de bénévoles, ma famille et moi-même.

Il y a quelques jours à peine, les 25-26 juin 2011, ce fut pour moi l’apothéose avec 1000 reconstituteurs, 95 troupes et un  » Sherman  » dans l’aire de spectacle. Le défilé historique fut grandiose avec prés de 2km de cortège (certains marlois prenant ainsi enfin conscience qu’il se passait peut-être des choses intéressantes dans le Musée de leur ville…). Les 5000 visiteurs étaient à nouveau au rendez-vous (qu’ils soient tous chaleureusement remerciés) mais ce n’était pas suffisant. Tout ce que je rêvais de faire à Marle, je l’ai fait.  » Marle  » est ainsi devenu au fil des ans une référence, la référence en matière de reconstitution historique tant en France qu’à l’étranger (relisez le livre d’or de notre site internet). Marle a été « copié  » ailleurs mais jamais égalé.

Le succès escompté en 2011 n’a pas été au rendez-vous cette année, c’est bien dommage.

Cette fréquentation stagnante est cependant loin d’être la seule et unique raison de ma décision, il y en a beaucoup d’autres car vous vous en doutez en me lisant : j’ai décidé de mettre fin au Festival de Marle. Autant finir sur un succès.

Sachez que pour réaliser Marle, le musée, le parc archéologique, le Festival, ce fut un combat permanent depuis 20 ans.

Je vais continuer à m’occuper du site de Marle bien sûr, du Musée et du Parc archéologique, avec un seul et unique objectif désormais: sauver la collection archéologique issue des fouilles de la nécropole et des habitats mérovingiens de Goudelancourt-les-Pierrepont, reprendre et terminer les fouilles archéologiques interrompues depuis 2001.

Je sais que ce courrier va plomber le moral de beaucoup d’entre vous surtout après le succès de ce week-end. Nous nous reverrons à Marle ou ailleurs, croyez-le bien, je réfléchis déjà à d’autres formules, moins lourdes, moins astreignantes. Je vous en parlerai plus tard.

Je ne pouvais plus continuer ainsi au risque de nuire à ma santé (60 ans en avril 2012…). Le Festival était une énorme dépense d’énergie, mais le moins que l’on puisse dire c’est que je n’ai pas trouvé sur place les aides et les encouragements que j’espérais, mais je ne regrette rien. Si c’était à refaire je le referais peut-être mais ailleurs, à proximité d’une grande ville ou d’un gros bassin de population. J’ai souhaité terminer sur un succès, finir en beauté, c’est fait.

Merci encore, merci de m’avoir donné l’occasion de vous rencontrer, merci de m’avoir permis de côtoyer des gens passionnés et passionnants.

Amitiés à tous et toutes
Marle le 1er juillet 2011
Alain NICE

Vos réactions

Ira et Erik (Aureficina Treverica)

Bonjour, Marie- Thérèse, bonjour Alain,

J’espère que vous faites une bonne pause sur le canapé ou bien en plein soleil, après ce grand succès de la fête des 2000 ans.

Il y a des gens qui pensent qu’on ne peut pas organiser une fête avec plusieurs siècles sans perdre du niveau, mais vous avez bien prouvé le contraire, on aurait pu y passer une semaine sans s’ennuyer, trois jours étaient bien courts….
Encore merci mille fois de nous avoir invité, c’était grandiose pour quelqu’un qui adore l’histoire. On peut regretter de ne pas avoir de l’équipement et des costumes pour plusieurs époques…..

Aujourd’hui nous avons reçu l’invitation pour s’inscrire au marché de Pontoise, je suis déjà très curieuse et il me semble qu’on reverra vos amis Nicolas et Soline, du groupe de la renaissance là-bas….

Non seulement, vous nous faites passer un weekend inoubliable, mais aussi grâce à vous on trouve de nouveaux amis extraordinaires…

Bon, je vous embrasse tous les cinq (si Héloîse et Vincent sont encore chez vous),

Et à bientôt, j’espère,

Charley (webmaster du site)

Que puis-je te dire, Alain : tout y est, rien à ajouter… mais beaucoup d’émotion en te lisant. Cela dit, si j’éprouve de l’émotion, c’est certainement que j’ai la chance d’en savoir un peu plus que d’autres, je ne sais pas ce que ressentiront ceux qui ne te connaissent qu’au travers d’un week-end…

Pour ma part, je vais essayer de faire au mieux pour que la galerie soit la plus belle possible et qu’elle paraisse très rapidement.

A bientôt

Julie NICE

Organiser un évènement culturel à Marle-sur-Serre, c’est un peu une chanson de Police, on marche sur la lune et on envoie une bouteille à la mer… bisous mon papa chéri, bonne soirée à tous…

Fabien (Les Starters)

Salut Alain
Un grand merci à toi car quand tout est super bien organisé, pour nous ca coule tout seul. A bientôt musicalement

Nicolas Hirsch (La Brigade Infernale)
Bonjour Alain,

Je t’adresse ce petit mot pour te remercier de ton accueil et de tout ce que tu as fait durant ce weekend. Je sais que cela ne fut pas de tout repos pour toi. Il y a toujours des mécontents, on a toujours des petites déceptions, mais en revanche du côté de la Brigade infernale nous sommes très heureux.
Je sais que l’effort n’est pas toujours récompensé comme il devrait, mais ceci ne doit pas empêcher le 7ème festival de Marle.

J’en profite pour te dire que les plateaux repas étaient parfaits!
Le public était intéressé et curieux. Le temps agréable. Alors encore merci à toi Alain. Merci pour tout ce que tu fais. Je suis très content de te voir très bientôt à Vizille!

Vive la Nation et vive l’Empereur

Patrick Massart : Marle, l’étape à vivre

Ce jour, ce dimanche 26 juin est à « marquer », à « surligner » comme on dit maintenant sur le grand calendrier et la mémoire collective des marlois.

Magnifique journée, magnifique défilé. Ma mémoire de vieux marlois retiendra cet événement comme le plus beau, le plus majestueux des défilés dans les rues de Marle. L’émotion pure, j’ai vu et écouté le long des rues de la cité, les gens admiratifs, éblouis de par tant de talents, de couleurs, de sérieux dans ce défilé de l’histoire de France. ils « n’en revenaient pas » comme on dit chez nous.

Quel dommage de ne pas avoir enregistré et filmé un tel moment. Après avoir vu le défilé, ma voisine regrette de ne pas avoir été chercher ses vieux parents pour assister à ce sublime spectacle UNIQUE dans la mémoire collective de Marle. Putain, que cela était BEAU.

Couplée avec le superbe après-midi dans le parc archéologique, il restera de cette journée beaucoup de souvenirs, de beaux souvenirs. Quelle folle journée …. vive (et que vivent) les fous ….

Martial

Bonjour à tous,

Merci pour ce superbe WE qui comme en 2009 restera comme l’Evènement de l’année.

Longue vie au festival, au musée, et à tous ceux qui font que toutes ces belles choses soient possibles.

Bonsoir Alain
Merci pour nous avoir présenté un festival une fois de plus exceptionnel !

M DELACUISINE (Pt Asso REMEMBER)

Merci pour cette superbe sortie
A très bientôt j espère

MICHELOT Gilles

Bonjour,

Au nom de tous les membres de l’association Thiérache Histoire Vivante, je vous remercie pour l’excellent week-end passé et l’organisation sans faille !

Nous avons encore pris un réel plaisir à participer à ces journées d’histoire vivante qui sont toujours de beaux moments de convivialité entre les groupes mais aussi d’échanges avec le public.

Bravo pour la soirée du samedi avec un très bon groupe de rock qui mérite d’être bien plus connu.

Cordialement

Olivier

Alain,

Je souffre avec toi.

Parlons-en prochainement. La formule est bonne. Au début, ne connaissant pas la reconstitution, j’étais un peu dubitatif. Mais depuis 3 ans que je te connais, j’ai pris la mesure de la bonté de cet évènement.

Ne jette pas l’éponge sur un coup de tête. Essayons d’analyser le pourquoi de ce manque d’affluence ? Est-ce un problème de com’ ? Est-un problème de RP ?

Dans tous les cas, ce n’est pas un problème de contenus ou de participants, ni d’organisation. J’ai le vague sentiment que sur la com, tu n’as pas eu les supports indispensables.

Attention aux envieux qui risquent de se faufiler dans tes chaussures et de te voler le projet, si tu démissionnes.

Ton ami Olivier.

Seb (Viaromana)

Bonjour Alain,

Nous comprenons tout à fait et te remercions, toi et toute ton équipe qui a su nous faire découvrir grâce notamment à ce festival, nombre de passionnés, qui nous ont fait vivre des moments inoubliables ! MERCI !

Amicalement,

Gontran Munier Association Ordalies

Bonjour Alain.

Nous te souhaitons bon courage pour la suite des événements, nous sommes navrés d’apprendre cette décision qui va mettre un coup de frein à la reconstitution historique en France, notamment pour la période Tardive et Mérovingienne que tu étais le seul a proposer sur le site de Marle.

Nous sommes un peu déçus de ne pas avoir pu être présent en « Ordalies »
lors de ce grand rassemblement. Mais nous sommes conscients des énormes difficultés que de mettre en place ce type de grands rassemblements.

Au nom des membres de l’association Ordalies et en mon nom, nous te souhaitons bon courage pour la suite des événements.

Amicalement.

Olivier BINDER Association Guerre et Chevalerie

Bonjour Alain !

Nous n’étions pas à Marle le W-E dernier (budget trop serré) mais nous en avons eu des échos très positifs dès lundi dernier ! Succès total, comme il y a deux ans lorsque nous étions venus pour le pas d’armes.

Encore mille fois bravo pour tout le travail que cela représente, sur tous les fronts (paperasse, matériel, organisation, logistique…) Je comprends parfaitement la décision d’arrêter, même si cela nous remplit tous de tristesse, mais la santé passe avant tout, surtout à une époque comme la nôtre où la culture passe vraiment pour être la 5e roue du carrosse !

J’espère que nous pourrons nous retrouver tout de même à l’occasion à Marle pour des opérations d’envergure moindre (activités pour scolaires ou centres aérés, notre spécialité) ou en d’autres lieux !

Encore bravo pour tout ce travail, et merci de nous avoir fait rêver si souvent et d’avoir emplit nos mémoires de souvenirs si agréables !

Loïc (La Maisnie Penthièvre)

Alain,

Merci pour ton courage et ton engagement, nous nous reverrons sans aucun doute,

Un grand merci d’avoir permis aux Penthièvre de participer à cette grande aventure

Amitié

Les MASTINS d’ORLIENS

Bonjour Alain,

Alors voilà, c’est juste un petit mail pour te dire merci. Merci à toi et à toutes les bonnes volontés mises en œuvre pour aboutir à ce magnifique rassemblement.

En toute franchise, je dirais que c’est le plus beau et grand rassemblement historique auquel nous ayons participé ou pu voir. Je pense effectivement qu’il n’y a pas d’équivalent en France.

L’organisation sans faille, la bonne humeur ambiante, la qualité de reconstitution de chacune des troupes, sont autant de point fort qui font que nous te sommes infiniment reconnaissants d’avoir été inclus dans ce projet.
Bien entendu, nous répondrons présent si dans l’avenir tu nous sollicitais, pour n’importe lequel de tes beaux projets.

Si les volontés politiques étaient aussi fortes dans tout le pays pour permettre ce genre de manifestations culturelles, je pense que ça ferait du mouvement.
Nous sommes effectivement peinés d’apprendre que Marle s’achève, mais nous comprenons cela au regard des sacrifices que tu as consentis tout au long de ces années. La France avait besoin de ce festival, il y va de notre futur. Nous courrons droit au désastre si l’éducation des jeunes générations… (une autre fois peut être).

Festival d’Histoire Vivante de Marle, reconnu d’utilité publique
Assurément tu es un grand homme, et nous sommes fiers de te connaitre.

Encore merci
A très bientôt

Aurélien Bagaconervio

Bonjour Alain,

C’est avec la boule au ventre que je te réponds, Bagaconervio a passé de superbes moments lors des festivités à Marle, l’une de nos premières prestations fut chez toi. Marie-Thérèse nous a beaucoup aidé sur la religion romaine aussi. Marle nous a apporté beaucoup de notoriété, pouvoir travailler avec les plus grandes troupes d’Europe fut un honneur, et c’est grâce à toi.

Merci, merci, merci pour tout Alain, merci à toute l’équipe de Marle qui nous a toujours si bien accueilli. Marle est pour nous une référence en tant que festivité, accueil des troupes, diversités associatives, mais toujours avec des gars sérieux.

Bonne chance pour la suite, bonne route.

Franck MATHIEU ARCHEO’ART
Bonjour Alain,

Je suis désolé pour cette nouvelle. Je suppose que cette décision n’a pas été prise à la légère ni de gaité de cœur.

Je tiens à te remercier pour l’accueil de mon groupe en devenir en 2001, cela nous a mis le pied à l’étrier. Car c’était une visite en basket en 2000 qui nous avait décidés à nous lancer ! Nous sommes revenus 9 ans plus tard avec une animation qui rencontre actuellement beaucoup de succès et profiter d’une ambiance festive qui restera unique. Nous aurions tant voulu revenir avec les deux attelages…

Après avoir fréquenté plusieurs manifestations d’envergures au cour de ces années, je ne peux que féliciter la qualité de l’évènement de Marle et ton travail.
Bravo encore, en souhaitant que quelque chose se refasse un jour à Marle… ou ailleurs.

Encore un grand merci à toi et l’équipe de Marle.
Bien amicalement

Jean-Michel Haincourt Trésorier SHAEF

Alain,

C’est avec regret que je reçois cette nouvelle.

Avec mon épouse nous avons suivi en tant que spectateur et également participant, l’évolution de Marle depuis notre arrivée en France en 2000.

Tu peux être fier du travail accompli car même si la reconnaissance au niveau national n’est pas au rendez-vous, la Qualité et le Sérieux de l’organisation sont une référence.

Bonne continuation car je suis convaincu que le futur apportera de nouvelles satisfactions.

Cordialement

Stefan Nitsche (Culina Romana)

Bonjour Alain!

Triste nouvelle! Puis-je publier ta lettre dans notre blog du roemischer-vicus.de?

A bientôt

Frédéric

Bonjour Alain,

Tout en te répondant, j’accueille justement la troupe des Vikings laonnois (Josquin Flucher, etc.) qui sont en train de perfectionner leur équipement et de s’aguerrir : là, je suis dans l’Histoire vivante en direct.

Comme beaucoup, je regrette la fin du Festival, d’autant plus que je n’ai pas été très assidu. Tu as cependant raison : il y a des limites à ce que l’on peut faire, et il faut savoir se préserver. Et la formule, lourde, avait peut-être atteint ses limites, elle aussi. Mais dans un secteur comme celui-ci, on peut considérer que le Festival est un succès considérable : Marle est devenu une référence internationale en la matière grâce à ton équipe et à toi. Quoi qu’il en soit, je te connais suffisamment pour savoir que le Festival n’est pas tout à fait mort : j’attends avec impatience la suite (et mon trio de Vikings avec moi)…

Au sujet du musée, j’ai entendu une émission sur Inter cette semaine relative à une enquête d’une revue de consommateurs (Que Choisir, peut-être bien) sur les musées. Les participants avaient parlé de plusieurs musées de province très intéressants, parmi lesquels… celui des Temps barbares, dont l’effort pédagogique avait été signalé. Je te retrouve les coordonnées pour que tu puisses l’écouter en podcast.

Enfin, pour la reprise des fouilles, il y a un volontaire (peut-être deux) amateur à la maison, qui sera heureux de donner un coup de main.

Bien amicalement,

Jean-Louis

Bonjour Alain,

Merci tout d’abord à toi, Marie-Thérèse et à tous ceux qui ont contribué à ces 20 ans de reconstitution historique de qualité dans un contexte culturel peu porteur (doux euphémisme !). Nous en avons parlé à maintes reprises, je ne referai donc pas une énième fois le débat: que ce soit ici, dans les sociétés d’histoire locale, dans les innombrables lieux de discussion que je fréquentais naguère quand je croyais encore possible un éveil patrimonial et culturel de Laon, le constat est le même hélas… et le contexte politique et socioculturel actuel ne peut guère prêter à l’enthousiasme et à l’espoir hélas.

Je le répète tu as fait le maximum de ce qu’il était humainement possible de réaliser au risque d’y laisser ta santé. Tu as donc bien le droit de souffler, et encore te connaissant, je sais que tu ne souffleras pas.
Je sais que tu vas continuer à faire vivre l’Histoire avec la passion qui te caractérise à travers la Carmagnole, le musée et le parc, la résistance, etc, etc. … c’est-à-dire déjà 100 fois plus que n’importe qui !

Si je peux t’aider à mon niveau, ainsi que Marie-Thérèse, dans vos projets, fais-moi signe.

Ton ami,

Cassetrogne (Coquillards de Villon)

Les Coquillards ont été très heureux et très fiers d’avoir pu venir à Marle pour la seconde fois. Nous avons plein de souvenirs dans la tête et nous te remercions d’avoir organisé cet évènement qui nous a un peu rappelé ceux qui avaient lieu à Ligerville. Ce sont des occasions uniques de pouvoir échanger et partager avec tous ceux qui font d’autres époques, quelle qu’elles soient. Une passion commune : la reconstitution.

Merci à toi et à ton équipe de nous avoir permis de vivre ces moments très forts.

A bientôt.

et

Le seul évènement en France qui permette de réunir les passionnés de l’Histoire Vivante et les Coquillards ont pu y participer pour la deuxième fois !!!
Que de moments riches en émotions, d’échanges et de partages !

Merci à Alain et à son équipe pour tout le travail accompli, la qualité de l’organisation et de l’accueil.

Pascal Minne (GALLIAMUSICA)

Bonjour Alain,

C’est avec regret que j’ai appris la nouvelle de la fin du festival de Marle, mais je te comprends, on ne peux pas tout porter à bout de bras sans être soutenu pas les « gros poissons » dans le nomad’s Land marlois. En tout cas bravo encore à toi et à toute ton équipe pour ces grands moments passés au festival et pour toutes ces rencontres. Bonne continuation pour tes projets futurs et au plaisir de se revoir à Marle ou ailleurs.

Amicalement

Renaud Sicard

Alain,
je connais ce que tu ressens… je l’ai vécu…mais ton idée de faire cela en RP m’intéresse… on peut se mettre au travail si cela te dit.

Très amicalement.

Garrelt (Living History Group Teuxandrii)

Bonjour Alain

Parce que nous travaillons dans le Musée Historique Openair d’Eindhoven (NL) depuis 1992 nous comprenons la situation. Nous voyons aussi sur des événements européens différents, la montée des coûts, la fin du sponsoring et la baisse des visiteurs. Aussi nous entendons dire que : les groupes qui demandent 6000 à 10000 euros juste pour se montrer alors qu’entre-temps ils vendent aussi la nourriture ou d’autre trucs au public. Aussi 100 à 400 euros par jour par personne pour quelques individus.

À mon avis personnel, ces gens devraient tous porter des T-shirts avec : équipement patronné par … Tout ceux-ci mettent une vrai pression sur l’organisateur qui prend ainsi un grand risque financier. D’autre part, il y a des groupes et des individus autour qui viennent à un événement ou dans un musée quand même s’ils sont payés et obtiennent quelque chose à manger.
Nous comme un groupe voudrions toujours venir à Marle un jour.

Prends soin de toi nous resterons en contact.

Catherine Lagier (Les Guerriers du Moyen Age)

Bonjour Alain,

Je viens de lire le mail que tu as envoyé… Ton discours en fin de journée dimanche laissait paraître ta déception, voire ton découragement, mais pas à ce point-là. Et comme tu peux t’en douter, ton annonce a fait l’effet d’une bombe dans le monde de la reconstitution. Pour nous, c’est une grande perte. Marle est une occasion unique de se retrouver entre passionnés, une exceptionnelle opportunité de voir des manifestations témoignant de l’excellence atteinte par certains groupes…je n’oublierai jamais Marle 2010, qui a constitué LE moment inoubliable de mon expérience personnelle en reconstitution.

Alors, que dire, à part te remercier pour avoir donné à beaucoup d’entre nous notre part de rêve…

Toute la troupe des Guerriers du Moyen Age se joint à moi pour t’adresser une pensée amicale en ces moments difficiles…nul doute que ta décision te soit un soulagement certes, mais un crève-coeur aussi…
Amicalement

Bruce (Ulfhednar England)

Alain mon ami,

C’est avec une grande tristesse que j’ai lu ton mel, mais moi, comme toi, nous avons l’espoir pour l’avenir, les liens d’amitié qui ont été formés au cours des années ne peuvent pas être sous-estimés. Marle était toujours le point culminant de notre calendrier. Mais tout Ulfhednar, tant les Allemands que les Anglais, continueront à vous proposer tout notre soutien dans vos manifestations historiques. Après avoir été à Kelmarsh et avoir observé le nombre de personnes impliquées dans l’organisation, je rends hommage à la fidélité, l’intégrité, à la détermination et à ton dévouement, à toi, ta famille et à tous ceux impliqués (dans le Festival de Marle). Marle était l’événement fantastique et renommé qu’il était. Il ne suffit pas de le dire, il est rare de travailler avec des gens de votre capacité qui donnent tant d’eux-mêmes et je suis personnellement fier de vous connaître et honoré d’être le membre d’un pareil groupe.

L’équipe de « Fief & Chevalerie »

Avant tout Alain, 1000 grands merci.

Que te dire sinon que cela nous attriste et que d’un point de vu purement égoïste, nous perdons là un des meilleurs terrain de jeu qu’il nous ai été donné d’animer.

Encore félicitation pour ton œuvre si magistralement menée. Nous sommes et serons toujours reconnaissant du dévouement de toutes celles et ceux qui t’ont aidé au cours des épisodes de cette fabuleuse mais surement fatigante aventure. On espère tous que ce n’est que partie remise.

Amicalement,

Soline ANTHORE (ARTEMIS Art-Thème-Histoire – Anno 1520 – Dona Fabulosa)

Bonjour Alain,

Je viens de lire le mail que tu as envoyé… Ton discours en fin de journée dimanche laissait paraître ta déception, voire ton découragement, mais pas à ce point-là. Et comme tu peux t’en douter, ton annonce a fait l’effet d’une bombe dans le monde de la reconstitution. Pour nous, c’est une grande perte. Marle est une occasion unique de se retrouver entre passionnés, une exceptionnelle opportunité de voir des manifestations témoignant de l’excellence atteinte par certains groupes…je n’oublierai jamais Marle 2010, qui a constitué LE moment inoubliable de mon expérience personnelle en reconstitution.

Alors, que dire, à part te remercier pour avoir donné à beaucoup d’entre nous notre part de rêve…

Toute la troupe des Guerriers du Moyen Age se joint à moi pour t’adresser une pensée amicale en ces moments difficiles…nul doute que ta décision te soit un soulagement certes, mais un crève-coeur aussi…
Amicalement

Soline ANTHORE (ARTEMIS Art-Thème-Histoire – Anno 1520 – Dona Fabulosa)

Bonjour Alain,

Je voudrais tout d’abord te remercier pour le Marle de 2011 mais également pour tous les autres moments passés sur le parc. J’ai toujours eu la sensation d’arriver un peu chez moi (votre accueil…). Nous avions envie de faire le mieux possible pour vous, pour nous et pour le public.

L’édition 2011 restera un grand souvenir. Voir toutes les époques de notre Histoire et faire partie de ce défilé. Nous étions là pour les visiteurs mais les échanges avec les autres troupes furent passionnants. Nous étions comme des gamins en face de nos camarades de reconstitution. Le multi-période, c’est très stimulant.

Comment t’en vouloir pour cette décision ? Et pourtant, quelle déception… Oui, Marle est le grand moment de la saison.

Alors, je n’ai pas envie de croire que cela va s’arrêter. Il faut que tu sollicites davantage les troupes pour t’aider en amont. Pourquoi ne pas se faire sponsoriser ? Ce n’est pas perdre son âme mais faire un aménagement pour continuer à vivre notre passion. Comment t’apporter plus ?

Chapeau bas pour le citoyen NICE. Ce n’est pas vrai, tu n’as pas 60 ans. Il faut continuer mais avec le soutien de plus de personnes. Peux-tu saluer de ma part la majestueuse dame franque, la jeune fille à vélo et le tambour ?

Salut Alain et, à ta disposition

Guy Flucher

Bonjour Alain,

Tu as pris une sage décision, à tout point de vue. Bon anniversaire et tous mes encouragements pour tes nouveaux projets.

Christian Evo (La Picorée)

Bonjour Alain,
Une fois encore merci pour ce superbe Festival très réussi et très chaleureux qui nous a permis de retrouver des amis de longue date que l’on ne voit pas souvent…

Amitiés

Bonjour félicitations à Mr Nice Alain

Grâce à vous, nous vivons un agréable moment. D’année en année c’est magnifique.

Si tout le monde y mettait du sien, comme vous, il se passerait beaucoup plus de choses dans l’Aisne.

Vous, ainsi que Fabrice et Thierry et Laurent, ainsi que tous les bénévoles vous êtes des gens formidables.

Yves Holbecq (Somme Battle Field Pipe Band)

Bonjour Alain,

Message très émouvant , je comprends ta déception , ayant vécu cela également il y a quelques années, dans des proportions moindres…. Tu peux être fier de ton œuvre, et de tes bénévoles, vous avez réalisé un superbe festival encore cette année, comme les éditions précédentes le furent également.

Nous vivons également une période où tout ce qui touche à la culture ne semble plus intéresser les décideurs, voire la grande majorité de nos concitoyens, bien plus avides de scandales ou d’inepties télévisuelles de tout genre….Le conseil général de la Somme, m’avait écrit il y a quelques années que le SBPB n’avait rien de culturel , donc droit à aucune subvention …. J’ai donc découvert ce jour-là grâce à eux que la musique et l’histoire ne faisaient pas partie de la culture….. Je ne sais toujours pas où les classer ????

Rassure-toi , ton équipe et toi n’êtes pas les seuls à subir l’immense Tsunami de l’ignorance , du désintérêt et de l’incompétence des masses environnantes. Il en reste une chose certaine, ce que vous avez fait, vous l’avez réussi et tous ceux qui y auront pris part pourront en être très fiers. C’est ce qui compte au final et tant pis pour les autres, qui après tout et de toute façon continueront de baigner dans leur océan d’ignorance ….

Si j’étais croyant, j’aurais pu te dire « Dieu reconnaîtra les siens », mais je ne le suis pas alors je te souhaite une excellente retraite et tu sais que tu pourras toujours compter sur nous au cas où….

Bien amicalement,

Isabelle et Didier Baradon (ARTEMIS)

Bonjour Alain,
Un nième remerciement pour ton énergie. Tu le mérites bien. Egalement pour la chance et le privilège d’avoir pu en être.
Encore merci et bon courage pour la suite.
Bises ainsi qu’à ta famille

Chris Haines (MBE – the Ermine Street Guard)

Cher Alain,

Je suis désolé que tu ais mis fin à l’événement de Marle à une fin, mais je comprends tout à fait pourquoi tu as pris cette décision.

Tout mes meilleurs vœux et j’espère vous voir dans un avenir pas trop éloigné. Kelmarsh est les 16 et 17 juillet.

Meilleurs vœux, Chris

Jean-Loup

Bonjour

Je viens de recevoir ton message. Je n’étais malheureusement pas là cette année à cause d’un problème de santé. Mais en tout cas merci pour tous ces moments que toi, ta famille et ta petite équipe, vous nous avez offert. C’était à chaque fois le sentiment de découvrir des choses dans un climat sympathique.

Je suis sûr que le boulot que tu veux continuer à Marle nous réservera encore de bons moments.

Bon courage à toi et à tes proches et à très bientôt, j’espère.

Amicalement

Paul Karremans (Gemina Project)

Cher Alain

Comment je suis triste de devoir lire cela, sachant que tu as fait tes calculs et pris la décision juste. Cela n’a rien à voir avec un manque de combativité, c’est tout le bon sens. J’ai lu des commentaires sur Facebook et je sais que tous dans le Monde romain est d’accord avec moi : vous avez fait à Marle un événement de classe supérieure, un nom qui sonne à travers l’Europe et le Monde Connu, quelque chose que les gens doivent être fiers d’avoir fait partie de cet événement le plus illustre.
Dans deux semaines mon Aquila (Aigle) volera de nouveau au Festival Historique de Kelmarsh; il sera paré avec un ruban noir pour la perte de Marle aux Romains.

J’espère sincèrement vous voir là bas et vous embrasser dans la gratitude de ce que vous avez pu réaliser, pour vous, pour Marle, mais surtout pour nous, les Romains.

Je vous salue avec le plus profond respect

Roland Monon et Catherine Larnaudie (Cie ACOUR – théâtre de rue)

Alain,

Un grand merci, un TRES grand merci pour l’accueil qui nous a été réservé à Marle ! Nous avons été extrêmement honorés de pouvoir faire partie de ce festival d’histoire. Ces deux journées ont été riches de rencontres, de partages, d’humanité et d’émotions. Nous les gardons comme un souvenir d’autant plus précieux que nous apprenons que ce festival ne se renouvellera pas à Marle.

Nous voudrions saluer le grand ordonnateur de cette aventure pour son organisation (sans oublier toute l’équipe derrière toi), et sa disponibilité, toujours soucieux du bien-être de chacun !

Au plaisir de se retrouver sous les cieux vizillois !

Avec toute notre amitié

Sophie

T’as bien raison ! Profite de tes bois, de tes petits enfants et des fouilles . Personnellement, je mesure très bien l’investissement que ça représente, crois-moi … c’est énorme comme boulot !

C’est une belle réussite personnelle et d’équipe, finalement c’est vrai que c’est bien de s’arrêter en pleine apothéose! D’ailleurs le musée est cité avec 7 autres dans le « Que choisir » de juillet comme une des meilleures sorties à faire en famille! je te photocopie l’article si tu veux! Allez, la voie est libre vers de nouvelles aventures et comme tu le dis, tu as fait des rencontres formidables et ça c’est irremplaçable. Bises

Quintus – Bernard

Cher Alain, cher ami,

Choqué de lire ta décision, mais je comprends. C’était une honneur de pouvoir marcher sur les champs de Marle, ton champ de bataille, comme Quintus au début, comme légionnaire (et centurion caché) de la légion XI Claudia pia fidelis après…… pour une décennie à peu-près!

Je te souhaite le meilleur, aussi pour ta famille

Vale bene,

Paul Mortimer (Redwall – Ulfhednar England)

Cher Alain,

Je suis vraiment désolé d’entendre qu’il n’y aura plus désormais de festival d’histoire. J’ai beaucoup de très bons souvenirs d’être venus à Marle. C’est bien dommage que le travail dur que vous et votre équipe avez fait n’ait pas été récompensé par la fréquentation. S’il vous plaît faites-moi savoir si je peux vous aider dans l’avenir.
Respects,

Bruno

Bonjour Alain

Juste ce tout petit  » mot  » pour faire suite à ton courrier sur l’arrêt du festival…

Premièrement, un grand coup de chapeau pour tout ce que tu as fait pour la reconstitution historique avec ces animations de qualité excellente à Marle.
Ensuite, si je suis en accord avec l’ensemble général du texte, je suis plus réservé sur l’emplacement d’un site sur la région Ile de France. Je ne crois pas que le rapprochement vers la capitale soit la solution unique.

Marle est connu pour son festival partout … ou presque. Déjà par les troupes  » sérieuses  » et par les revues dédiées.

Ce qui manque à Marle pour  » décoller  » c’est l’espace sur les camps certes (ou en est le projet de récupérer le terrain de la sucrerie ?) mais, et surtout, les parkings !!! et oui, j’ai constaté la grande difficulté qu’avaient les visiteurs à trouver un emplacement. Les  » petits  » parkings étaient pleins ! les voitures étaient stationnées jusque la rue de Laon !

Moi-même pour pouvoir venir dimanche matin avec mon barda photo, j’ai du prendre la moto afin d’approcher au mieux. Alors imagine les visiteurs, les familles qui doivent faire plus d’un kilomètre (avec enfants) pour arriver aux caisses.

Si les capacités d’accueil étaient plus importantes, je suis certain, que malgré le vecteur économique défavorable à la région, le cap des 10000 visiteurs serait largement atteint.

Et le  » sponsoring  » serait moins frileux peut être aussi.

Marle et tout ce que tu en as fait est un monument et un exemple pour tous les amoureux de la reconstitution historique. Même si le visiteur est facétieux.. il faut aussi lui montrer et surtout qu’il comprenne que le festival de Marle ce n’est pas comme Coucy, où le même repas est servi chaque année ou presque. Et ça, les gens font souvent l’amalgame, et disent  » ah, Marle, oui c’est bien, mais j’y suis déjà allé.  » il faut, dans la préparation du festival, marquer le message du nouveau.. les gens sont passifs à l’information… oui, oui je sais c’est dommage. Mais il faut tout leur  » mâcher  » .

La preuve aussi, les marlois en savent moins sur ce qui se passe chez eux que des gens extérieurs. (ils ont d’ailleurs beaucoup apprécié le défilé dans la rue dimanche, il semblerait)

Et que pensent toutes ces personnes qui ont fait un discours à l’inauguration ? leur présence est-elle uniquement de la politique présence ? Tout cela me laisse bien perplexe. Je ne connais Marle que depuis 2008 et mon idée reste que Marle est un bon potentiel, un pied de nez aux esprits chagrins.

Encore une fois, je salue ton courage (ainsi qu’a ta famille et ton équipe) et à lire les forums, c’est unanime !

Perdre Marle, ce serait creuser l’appauvrissement culturel de la région. Oui je sais, il n’est pas certain que cela suffise à en faire prendre conscience aux décideurs….. Le culturel passant au Xème niveau.

Je sais que mon petit mot n’aura pas d’influence sur tes choix, mais il fallait au moins que je dise combien j’admire le travail que tu as fait (et feras… ) et apporter aussi un début de réflexion au  » pourquoi du comment  » …je me suis permis de mettre ta lettre sur mon site. Comme le font la plupart des forums que j’ai visité.

Avec toute mon amitié et mon soutien.

Jean-Luc Féraud (AERA reconstitution romaine)

Cher Alain,

Une semaine s’est déjà écoulée depuis la fin d’un festival qui restera a tous dans nos mémoires comme un très grand événement célébrant dignement la belle histoire de notre pays.

Bravo pour votre organisation sans pareille, votre accueil exceptionnel, et votre gentillesse qui font de Marle le festival ou tous les reconstituteurs aiment se rencontrer.

Marle est devenu au fil des ans l’endroit ou les gens se retrouvent avec d’autant plus de plaisir que tous sont placés sur un pied d’égalité, ce qui facilite grandement les rapports humains et les échanges entre les groupes. C’est un bol d’air dans la saison ! Ces 2000 ans d’histoire ont été un fantastique rendez-vous, et un hommage vibrant aux hommes qui ont bâti notre patrie. Tous les reconstituteurs de toutes les époques ont pris un énorme plaisir à faire découvrir tant au public qu’aux autres reconstituteurs les costumes et les coutumes des hommes qu’ils faisaient revivre.

Chaque festival a ses caractéristiques qui lui sont propres avec ses cotés positifs et d’autres moins.

A Marle, le souci c’est que c’est un petit village loin de tout, ce qui ne facilite pas la venue du public. Ceci dit les efforts entrepris par vous tous sont d’autant plus grands et méritoires, mais je dois avouer que nous avons été un peu déçus par le manque d’enthousiasme d’une partie de la population. Certes on ne peut pas plaire à tout le monde, mais marcher dans des rues quasi désertes par endroits laisse un sentiment de frustration par rapport à l’investissement fourni.

Je pense que ce qui vous manque est un peu plus de communication avec un plan média plus large, mais pour cela il faut plus de financement et plus d’aide du coté des politiques.

A l’heure ou notre pays se cherche un futur, il est parfois bon de rappeler d’où on vient et sur quoi sont basées les valeurs républicaines qui on fait de notre patrie ce qu’elle est aujourd’hui.

Vous et votre équipe avez œuvré de façon exceptionnelle à cela et nous avons besoin de vivre des moments pareils.

Je comprends et respecte votre lassitude, et votre envie d’arrêter, il en est souvent de même de mon côté et du coté de beaucoup d’autres responsables associatifs. Qu’il est dur de continuer sans le soutien nécessaire, et le manque de moyen chronique. Que de sacrifices du plus petit au plus grand, bien souvent au détriment de sa vie privée, et qui restent dans l’ombre surtout parce que cela arrange bien certains de ne pas les voir !

Malgré tout cela vous avez persévérés, fort du soutien et du sacrifice de vos proches vous avez créé du néant une manifestation d’envergure internationale qui a procuré au fil des ans du plaisir et de la connaissance à des milliers de personnes de tous horizons.

A titre d’exemple j’ai été extrêmement flatté lorsqu’un petit groupe d’Allemands du Nord est venu nous voir à notre stand. En parlant avec eux j’ai découvert que non seulement ils nous connaissaient, mais avaient effectués 6 heures de voiture juste pour venir voir le festival et nous avec, et qu’ils en feraient 6 de plus le soir même pour rentrer ! Ceci prouve que vous avez raison et que vous avez gagné, et qu’avec un peu plus d’aide au niveau communication le nombre de spectateurs pourrait exploser.

Comme beaucoup votre décision est arrivée comme un coup de massue, et même si je la déplore et qu’elle m’attriste profondément je la comprends tout à fait.

Bravo pour tout ce que vous avez fait tout au long de ces années cher Alain. Si la valeur des hommes ne se mesure pas à ce qu’ils sont, mais à ceux qu’ils font selon les principes chers à notre vieille république, alors celle-ci peut se montrer fière d’un des ses fils qui aura su rendre un hommage passionné aux hommes et femmes qui l’ont façonnée tout au long des siècles.

Avec mes plus respectueuses Salutations, a vous, votre compagne, et toute votre formidable équ

Jean-Luc

Cher Alain,

C’est avec une tristesse énorme que j’ai appris ta décision. Comme beaucoup, j’ai ressentis cela comme un véritable coup de massue qui s’est abattu sur ma tête.

Mais je la respecte et la comprend parfaitement même si c’est très dur !

Repose toi, pardon, reposez vous bien, vous l’avez plus que mérités.

Ce que tu as réalisé à partir de rien à Marle au fil des ans est tout simplement un travail surhumain qui mérite le respect et la reconnaissance. Tu peut être très fier, car pour en avoir parlé à des nombreux reconstituteurs de divers pays ton festival occupe un place particulière dans nos cœurs. C’est de loin le lieu le plus fraternel de tous les festivals, et son absence va causer un vide qui va bien au delà de la reconstitution.

J’espère te revoir bientôt toi et Marithé dans d’autres lieus pour d’autres belles aventures historiques.

Bien à toi,

Antoine Selosse

Bonjour Monsieur,

Je suis directeur de la forge de Crézancy depuis 2010, habitant à Château-Thierry et membre depuis 1995 de l’association Lys & Lion – 1462.

Nous n’avons pas eu le plaisir de nous croiser, mais j’étais en spectateur samedi dernier avec mes enfants au festival. J’ai appris que c’était le dernier et j’ai eu un petit pincement au cœur, celui que l’on a quand on découvre une petite merveille, mais trop tard.

Permettez-moi de vous adresser toute mon admiration pour les projets que vous avez menés.

Je serais très heureux de vous rencontrer une prochaine fois, et discuter histoire.

Wilma van Peenen

Bonjour Alain,

J’ai entendu les nouvelles qu’il n’y aura pas d’événements romains à Marle les années prochaines.

J’ai eu la chance d’être là l’année dernière et je dois dire que vous avez fait un excellent travail. Bien sûr, vous devez penser à votre santé.
Je tiens donc à vous dire : Merci pour toutes les années à organiser un tel grand événement à Marle. Profitez de votre temps libre maintenant.

Je n’étais là qu’une seule fois. Mais j’y ai passé un moment agréable. En espérant vous voir sur un autre événement et peut-être vous pensez à nouveau. (s’il vous plaît s’il vous plaît, s’il vous plaît????) 😉 Je plaisante.
Prenez soin de vous Alain.
Bye bye

Julie

Bonjour,

La première fois que j’ai entendu parler de Marle, c’est avec Alienor Rajade mon amie d’enfance, mais j’étais loin d’imaginer ce que cela pouvait être.

Je vous remercie vous et tout les gens qui travaillent avec vous pour organiser de tels événements. Quel plaisir d’être aussi bien reçu sur ce lieu privilégié, et de contribuer a la fête de l’Histoire.

Monsieur Alain Nice (et je le dis sans moquerie ou ironie, car je connais un peu votre fille mais j’ai été ravie d’entendre son papa et c’est un « Monsieur » de respect qui monte vers vous car il faut de la passion, du temps et du courage pour monter un événement d’une aussi grande qualité), Je garde un souvenir ému de votre discours de fin, et j’espère que la personne que vous avez perdu était fière de nous et qu’elle a pris plaisir a nous regarder de la haut.

Je salue également votre femme, ta maman, et je souhaite une longue vie au site de Marle.

C’est grâce a des sites comme le vôtre, des événements comme celui-ci, que l’ont a envie de travailler encore plus dur, que l’on est conforté dans nos choix, et pour cela je vous remercie.

Amicalement, Julie humble dame de compagnie de notre courtisane vénitienne

Patrick Royer (Grenadiers d’Ile-de-France section médecine)

Un week end ….historique !!! merci encore pour ces moments de partages, histoire et amitié, vous avez fait un boulot superbe !!! amicalement !

Denis Hanosset

Alain encore merci pour le weekend passe super accueil et magnifiques groupes

Ali Rakib (Fief Et Chevalerie)

Pour l’anecdote ; Le festival de Marle était, il y a deux ans, ma première presta médiévale… Et de loin la meilleure.

Il restera gravé dans ma mémoire ; BRAVO à toi et à toute ton équipe de bénévoles, et j’espère à bientôt !

Ingrid Amiot

Merci beaucoup pour ce magnifique week-end, ce fut un vrai bonheur d’y participer. Je suis peinée que tu ne puisses continuer mais je comprends bien tes raisons et souhaite te féliciter ainsi que toute l’équipe qui a permis de réaliser cet événement. Encore merci, et bravo. Au plaisir de se revoir.

Jérôme Delhaye

Magnifique Week-end à Marle, tu termines sur une réussite ! Chapeau bas !

Gamot de la Mesnie

Suite à ton courriel, je ne peux qu’ aller dans le même sens que mes petits camarades et te féliciter chaleureusement pour le boulot que vous avez accompli, Marie Thérèse, les bénévoles et toi. Chapeau bas.

Enguerrand De Coucy

Je suis peiné mais respecte ta décision. J’ai hâte de voir tes prochains projets ! Espérant que Marle, saura rester dans les mémoires, et donnera naissance à plein d’Alain Nice dans la France. Merci pour l’investissement merci pour tout. C’est vos festivals, à Marle, qui m’ont donné envie de me lancer dans la VRAIE reconstitution, avant, j’étais plus orienté « animation et spectacle ». Merci et à Bientôt.

Joss d’Azincourt

Ben alors là je suis sur le cul Alain !!!! Je viens de recevoir ton mail …. ! Comme tu le dis tu termines sur une grande réussite !!! Bravo et à bientôt à Marle ou à Azincourt !!!

Denis Launay

Bon courage pour la suite, sur des projets moins énergivore.

Nathalie et Patrice (Portes de l’Histoire)

Bonjour,

Je suis vraiment surprise de constater que cette édition du festival version 2000 ans d’histoire n’ai pas amené plus de public que l’an dernier. Je comprends la déception occasionnée, d’autant plus que j’imagine la montagne de travail que cela demande!!!. Pourtant d’après les « on dit » de retours, cela avait été une belle réussite.

En tout cas, je pense que les personnes passionnées d’histoire savent très bien où se trouve la qualité et l’investissement, et nous serons bien sûr nombreux à regretter cette manifestation, et moi la première!

Pour Patrice et moi, Marle reste un exemple à suivre pour tout ce que vous avez apporté à l’histoire vivante. Même si les sponsors financiers sont frileux, et n’ont pas compris l’importance de votre travail pour la réhabilitation de la matière « histoire » auprès de la population, je pense que tous les acteurs de l’histoire vivante, eux, savent bien ce qu’il doivent à votre travail.

Nous souhaitons vous remercier pour nous avoir donné l’occasion de participer avec notre char, de rencontrer et échanger avec des multiples personnes passionnantes, et cela a été pour nous une de nos meilleures sorties!
Je vous dit à bientôt!

Amicalement

Steve, Paul et cie

Cher Alain

Je suis désolé de lire que le festival de Marle ne continuera pas. Je sais que ton équipe a travaillé très avidement pour réaliser l’évenement, et si il n’y aurait que 5000 de visiteurs, c’est évident qu’il ne vaut pas le cout. En effet tu as travaillé comme Hercule, mais il y a toujours un comble.

On peut ésperer qu’un millionaire écoutera l’appel et achetera un morceau de terre afforestée pour toi près de Paris. On peut aussi ésperer que l’équipe d’Angleterre gangera le prix mondial de football, mais c’est peu probable!

Pour moi, Paul et nos copains je dois dire que c’est étonnant, nous sommes décus mais nous savons bien que c’est trop à faire pour continuer. Nous serons toujours à ton disposition si tu as besoin des anglais vieux et aux barbes gris – peut être pour montrer le Santa Claus des merovingiens?

Tes amis à travers de la Manche

François LESAVRE (pour Les Boutte – Feux)

A l’ attention de Alain NICE et de toute l’ équipe de Marle,

Mille excuses pour ne pas avoir été plus rapide quand aux remerciements après ces 4 jours passés dans un univers polymorphe; les contingences modernes et professionnelles ont un pouvoir parfois insoupçonné (contexte de fermeture de sites avec redéployement de personnel sur le territoire français, pour les volontaires).

Donc, revenons au jeudi midi où nous (Les Boutte – Feux) arrivons sur site. L’installation du campement se fait sans difficulté particulière, y compris pour l’atelier/ échoppe de facteur d’ arcs. Le vendredi, comme promis, le soleil ne fait pas défaut tout comme les  » hordes  » de scolaires que l’ on nous avait annoncé. Ce fut un très bon moment, même s’ il fallut canaliser quelques éléments pleins d’ énergie et de curiosité. Le repos du soir fut apprécié avec délectation; voir les voisins de WE s’ installer pour le samedi-dimanche pendant que nous savourons, qui une biére, qui un hypocras, cela a son charme. Comme tous, nous avons vécu le samedi -dimanche au contact du public, mais aussi de reconstitueurs intrigués ? et intéressés par l’ atelier/échoppe et l’ archerie en général. Merci pour la météo clémente pendant ces 4 jours,

MERCI à toute l’ équipe des bénévoles qui ont permis à nous tous, les passionnés, de pouvoir vivre un peu de notre rêve et de pouvoir le faire partager. Définitivement, Marle restera une  » machine  » à REVER.

Laetitita

Bonjour,

Je n’ai qu’un mot pour décrire ce qui s’est passé à Marle lors du dernier weekend de juin : exceptionnel.

Et attention, à tout point de vue ! Parlant d’un point de vue d’animation socioculturelle, l’évènement est unique, d’une qualité unique, d’un accueil unique… Jamais je n’ai vu autant de magie lors d’un festival culturel, réunissant autant de passionnés là pour nous expliquer. Il se créé un lien social très particulier voir exceptionnel à Marle. C’est jusque là le seul embryon d’éducation populaire qu’il m’ait été donné de voir en zone rurale dans un cadre si libre coordonné avec un milieu plutôt fermé.

Ce qui se passe à Marle est empreint de liberté, et de rêve. Je le conseille à tous les passionnés d’Histoire, de fête, de connaissances, de liberté.

Demain est encore à construire… Bonne continuation à toute l’équipe.

As De Carreau

erci Alain pour ces moments passés à Marle. Le festival est la preuve que notre Histoire forge notre présent en rassemblant des passionnés de tous horizons qui n’ont d’autres buts qu’apprendre et partager. Les meilleurs choses ont une fin, et le festival de Marle ne coupe pas à cette règle. Nous espérons que ton travail et ta passion donneront des idées pour des rassemblements aussi qualitatifs que Marle.

À bientôt dans une époque ou dans une autre !

Les Pioupious du 43e de Ligne

Hervé Dandault

Encore merci pour ce weekend le plus long, chargé 2000ans d’histoire, car oui il y avait de quoi en faire une histoire. Cela reste pour nous qui avons eu la chance d’y assister « un grand succès » comme tu l’as noté.

Merci d’avoir organisé, regroupé et accueilli autant de beau monde, on ne sait que trop peu à quel point ce travail a dut être titanesque.

Bien que nous ne revivrons pas cela avant longtemps, nous espérons encore partager d’autre aventures avec toi, petites ou grandes, comme tu as su si bien le faire.

Caroline et Benoît Hecquet (les joyeux vacanciers de 1936)

Chers amis,

Reprenant le boulot dès lundi matin, nous n’avons pas pris de temps de remercier toute l’équipe pour le merveilleux moment que nous avons passé à « Marle ».

Nous avons été enchantés à la fois par le site, les rencontres et l’ambiance unique du festival. Pour avoir participé plusieurs fois à Detling, nous pouvons dire en toute sincérité que vous n’avez rien à envier aux anglais . BRAVO !

Nous étions déjà en train d’envisager un autre thème pour la prochaine édition quand la nouvelle est tombée : Marle, c’est fini. Si nous comprenons vos raisons, nous sommes très déçus. Mais nous gardons un peu d’espoir vis à vis d’une formule « moins lourde, moins astreingante » et guettons de vos nouvelles.

Votre campagne de com’ a été bien faite, nous vivons à Cambrai et avons bien vu les 4X3. J’ai même eu la surprise de rencontrer des gens de Cambrai et de Caudry sur le festival. C’est vrai que le bassin de population de l’Aisne n’est pas très porteur et que ce n’est pas facile de déplacer le public. Enfin, ne voyons pas les choses en noir, Marle, c’était super et rien ne dit qu’il ne se passera plus rien.

Encore merci pour tout le travail réalisé et votre bon accueil, décompressez, prenez un peu de repos et espèrons à bientôt,

Joël BEYAERT

Bonsoir Alain
Je comprends ta décision, et je tiens personnellement à te remercier. Marle a permis à la légion XXII dont je faisais parti en 2001 de décoller vers les hauteurs de la reconstitution. Je te le dois et t’en remercie. Comme tu l’as dis, Marle et le fruit d’une grande réussite et je garderai toujours les images de tes grandes manifestations inégalées. Tu peux compter sur moi et sur notre amitié. Je te remercie encore pour m’avoir permis de rêver.
Amitiés

Agnieszka & Krzysztof (marchands polonais)

Cher Alain

Nous voulons dire un GRAND, GRAND MERCI pour les festivals grands que nous faisions avec vous. Merci pour votre travail acharné et l’atmosphère très agréable comme d’habitude.

Nous espérons pouvons venir lors d’un événement merovingienà Marle.

Meilleurs vœux

Brice LOPEZ (ACTA)

Alain,

Nous voulions te dire que tu as notre soutien comme depuis l’été 2008 quand nous sommes venus la première fois à Marle. Chez vous l’accueil est toujours formidable, l’enthousiasme à son comble et le public chaleureux. Comme je te l’ai déjà écrit nous avons vécu à Marle nos plus belles journées de reconstituteurs. Nous aurions voulu pour tous les efforts que vous menez toi, ta famille et ton équipe que l’objectif de 10000 visiteurs soit atteint et même dépassé. Pour avoir organisé de petits évènements nous savons à quel point c’est difficile et prenant et quel travail cela représente. Malgré l’arrêt du Festival nous espérons vous revoir prochainement et surtout nous tenons à vous remercier pour votre engagement, votre attention et votre gentillesse.

Milles mercis. Bonne continuation.

Amitiés

Renaud B-Julien (Leg. VIII Augusta)

Triste nouvelle que tu nous apprends là !!!

Tu peux être fier de Ton Festival et de ce que tu y as réalisé. Bravo et merci à toi ainsi qu’à ton équipe. Le huitième Légion et moi-même attendons avec impatience tes futurs projets.

Sonja Souvenir

Cher Alain,

Concernant ton annonce d’arrêter le festival, il t’en faut du courage pour prendre une décision pareille au sujet d’un événement que tu as fais naitre et amené à un état d’excellence tel que celui que nous avons vu et vécu au mois de juin. Je te remercie de tout ce travail. Ce n’est pas une fin, je fais confiance à ton génie créatif, de nouvelles choses positives naitront de ce changement.

A bientot,

Famille CAFFIN

Bonjour à vous,

Nous avons pris plaisir à venir une fois de plus cette année au festival d’histoire vivante. Mes filles de 10 et 15 ans ont pris autant de plaisir que nous à entrer dans l’histoire. Nous avons une fois de plus apprécié l’organisation et l’immense travail que représente la mise en place de ce festival .

C’est avec tristesse que nous avons appris sur France 3 qu’il n’y aurait plus de festival à Marle l’an prochain. Nous espérons qu’un tel festival pourra revivre ailleurs en Picardie.

Est-ce que cela pourrait se faire dans un lieu comme Samara, proche de la capitale régionale et desservi par l’autoroute A16 ?

Si tel était le cas, j’espère que cette information sera bien relayée par les médias pour qu’un grand nombre de personnes puisse y participer.

Bon courage à vous,

Eric

Salut Alain,

J’espère que ton message percutant aura une suite et fera bouger ceux qui devraient être à tes cotés et te soutenir. Ce serait vraiment dommage que tout cela n’ait pas une suite et que le festival de Marle s’arrête.

En tous les cas , Brigitte et moi avons été une fois encore époustouflés par ce que nous avons vu il y a 15 jours.

Je ne vois pas ce que nous pouvons faire là ou nous nous trouvons pour vous aider , mais si c’est possible n’hésite pas à nous le dire.

Amitiés et bises à Marie Thérèse et toi.

Bruno, Karine et toute l’équipe de Bellum Gallicum

Bonjour Alain,

Superbe coup d’éclat pour ce dernier Festival (malheureusement) ! C’était un difficile pari de mélanger toutes les époques ; mais quelle réussite !

Nous tenions à te remercier ainsi que ta famille et toute l’équipe pour cette organisation sans faille. Tu peux toujours compter sur nous pour faire des animations. Encore bravo et une très bonne continuation.

A bientôt.

Jacques Marie

Cher Alain

Ce petit mot pour te remercier de ce que tu nous as encore fait vivre ce week-end. Je comprends ta déception de ne pas avoir eu plus de monde mais cela n’enlève rien à la 6ème réussite en 6 ans de ce festival unique en France que tu as initié. Tu n’y es pour rien s’il n’y a pas davantage de gens qui se déplacent et tu n’as rien à te reprocher. C’est la vieille histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide.

Pour ma part, je considère qu’attirer 6 ans de suite entre 7000 et 10000 personnes à Marle est une jolie prouesse que toi seul pouvait réaliser. Nous sommes hélas dans un désert culturel et cela se vérifie dans tous les domaines (peinture, musique, musées, patrimoine, littérature, …). Je pense qu’au contraire tu peux être fier de ta réussite dans ce contexte déplorable et peu de gens dans la région sont capables d’en faire autant.

Je comprends aussi ta colère face à l’inertie des collectivités locales qui réduisent sans cesse des moyens déjà insignifiants. Mais l’incompétence et l’obscurantisme de ces soi-disants responsables ne doit pas te décourager. Ce serait un trop beau cadeau à leur faire…

Tous les participants aux 6 festivals ont toujours été ravis et je n’ai jamais entendu de critique négative de leur part. C’est l’essentiel et c’est ce qui compte.

Bon courage et à bientôt

Félix

Cher Alain,
Chère Marie-Thérése,
Chères Héloïse et Julie,

J’espère que vous allez tous pour le mieux.

Je réagis quelque peu tardivement à l’annonce de l’arrêt du festival de Marle. Je tenais à dire que je comprenais cette décision et que je suis entièrement d’accord avec vous.

Alain et Marie-Thérèse, vous avez porté depuis 30 ans, les fouilles puis le développement du musée. Ces derniers festivals ont été exceptionnels, et je reconnais ne plus y avoir participé avec la même fougue que lors des premiers. Éloignement oblige, la vie suit son cours, c’est ce que l’on dit. Malgré cela, j’ai toujours suivi de près ou de loin vos efforts et votre projet.

Héloïse et Julie, vous les avez, je pense, accompagnés dans cette aventure. Vous engageant vous aussi autant que vous le pouviez.

Si un noyau de fidèles s’est constitué autour de vous, il n’en est pas moins que le plus gros de l’organisation portait sur vos épaules et je suis certain que ce festival a demandé, au fil des ans et de sa croissance, beaucoup de votre énergie.

Lentement, vous avez construit de toute pièce une association remarquable avec des gens qui le sont tout autant. Votre but est des plus honorables mais toute la bonne volonté du monde ne suffit parfois pas à faire déplacer assez de visiteurs. Le désert culturel n’est parfois pas qu’une réalité géographique, c’est aussi une réalité plus insidieuse qui se retrouve dans les esprits.

Quoiqu’il en soit, je ne sais pas si mes mots sont habiles ou pas, mais je tenais à vous affirmer mon plein soutien. J’ai posé le premier pied dans l’archéologie grâce à vous, j’ai combattu les romains sous la pluie en Belgique, tranché le lard fumé et fait du torchis… j’ai eu des dizaines de moments exceptionnels grâce à vous !
Je n’étais pas là au dernier festival, ni le jour de l’incendie, j’ai raté plein de choses, des bonnes comme des moins bonnes…

Mais, festival ou pas, je continuerais à venir à Marle car ce que vous avez fait me tient à cœur et ça, c’est peut-être un merci parmi tant d’autres, mais c’est la plus belle de vos réussites et je ne crois pas être le seul à le penser.

Je vous dis donc à bientôt, sur la pelouse de Marle !

Amitiés.

Alain Alexandra (Foederati)

Cher Alain,

Il y a 10 ans nous étions déjà là avec les Foederati, c’était le premier grand rassemblement organisé à Marle si je me souviens bien… et cette année, nous avons eu la joie de revenir pour ce que nous n’imaginions pas être la dernière édition. Je n’ai pu te répondre immédiatement tant la nouvelle m’a secoué… et je ne suis pas le seul parmi ceux qui font revivre l’antiquité tardive à l’avoir été, je te prie de le croire. Marle était pour nous tous une fête, dans un cadre unique et dans une ambiance toute aussi unique que toi et ton équipe de choc ont su créer.

Je comprends ta décision, même si je ne peux me résoudre a imaginer que tu résisteras à relancer quelque chose… tu a mis trop de toi dans cette entreprise pour te résoudre à ne plus rien faire dans ce domaine (on le comprend bien en lisant ton message). Saches que tu pourras compter sur nous le jour venu… 10 années d’histoire commune entre les Foederati et Marle, ça ne s’oublie pas !

Citoyen, je te salue!

Ira & Erik (Aurificina Treverica)

Bonsoir, Alain,

Les mots de Paul nous ont touché beaucoup, de mettre un ruban noir sur son aquilifer pour la perte de Marle.

Mais Marle n’ est pas perdu. Tu es un peu trop jeune pour devenir une légende, mais tu as reussi qu’ on va parler des fêtes à Marle plein d’émotions la nuit près des feux de campement.

On va se rappeler des bons moments inoubliables, vecus ensemble avec ta famille, vos amis. Comme après un grand feu d’ artifice, on est d’ abord decu comme un enfant , les uns pleurent, les autres se jettent par terre, on observe le ciel, éspèrant que ca continue, mais c’ est égoiste. Ce feu était unique et grandiose et on gardera des souvenirs dans le coeur. Et sache, même si tu te retires un peu et que tu te reposes, on ne t’ oubliera pas.

Je suis sûre que l’ amour pour l’ histoire te laissera pas tranquille. Tu as su mettre du coeur dans des siècles d’ histoire , tu les a sorti de la poussière des vitrines des musées.

Tu mets ton coeur et toute ton énergie dans tout ce que tu fais et quoique tu vas faire, tu peux compter sur nous….
dans ce siècle ou un autre…..tu as le choix……

Nous avons réfléchi quoi t’ écrire, des fois on fait trop de mots pour dire:

MERCI

Pascal, dit Ranulph (Chirurgien barbier d’Anmorelum Fratres 1213)

Bonjour Alain,

En tant que reconstituteur j’ai eu la joie de découvrir Marle la première fois en 2001 à l’occasion des 10 ans du musée. Depuis, j’ai gardé d’impérissables souvenirs de mes différents passages sur le site de Marle que ce soit avec les Foederati ou avec Anmorelum Fratres 1213. Quand je fais le point sur mes plus beaux souvenirs de reconstitueurs de ces 14 dernières années, Marle arrive en tête avec Hastings et Old Sarum. Encore un immense merci pour ce que tu nous auras permis de vivre, pour ton investissement, ton accueil, celui de ta Famille, de ton Equipe, pour la qualité de l’organisation toujours irréprochable. Encore un GRAND bravo en espérant que ça ne soit qu’un « au revoir » !

Dans tous les cas, je respecte ton choix, il est parfois bon de faire un break pour se ressourcer et éventuellement redonner l’envie au public.

Le musée des Temps Barbares de Marle aura à ce jour contribué à écrire parmi les plus belles pages de la reconstitution Historique Européenne.

Cette édition 2011 a été GRANDIOSE, que de rencontres inoubliables (encore plus qu’à l’accoutumée à Marle). Avec les chirurgiens militaires 39/45, on se disait même que ça serait magnifique de faire un week-end sur le thème de la chirurgie militaire à travers les âges…

Merci

Benjamin Franckaert – « Morcant map Conmail » (Letavia)

Bonjour Alain,

Tout d’abord un grand merci pour tout le travail que tu as fourni à Marle ces dernières années. Cette dernière édition était vraiment très réussie pour nous reconstituteurs, et c’est évidement avec peine que tous ont appris ta décision de ne plus organiser de nouveau festival d’histoire vivante. Les raisons que tu évoques sont parfaitement compréhensibles, et c’est bien malheureux qu’un événement tel que Marle n’ait pu attirer plus de public. Quant on pense à toutes ces médiocres fêtes médiévales qui drainent des dizaines de milliers de personnes pour des prestations sans commune mesure avec ce que tu as pu organiser…

Marle ça restera des excellents souvenirs pour moi et les autres membres de Letavia. En 2008, après 13h de voyage mouvementé depuis la pointe bretonne, nous arrivions au matin pour tomber nez à nez avec deux centuries du Haut Empire soulevant un nuage de poussière. Ce genre d’images, la convivialité et ce superbe archéosite ont profondément marqué notre expérience de reconstituteurs. Qui plus est, tu fais partie des rares à avoir donné une place privilégiée à l’antiquité tardive et au haut moyen-âge. A peine le festival 2011 terminé, nous anticipions l’année prochaine et beaucoup de reconstituteurs tardifs de toute l’Europe souhaitaient se joindre à nous pour l’édition 2012. Marle s’est sans conteste hissée comme l’une des références en matière de reconstitution historique en France et en Europe.

J’espère que nous aurons l’occasion de revenir travailler avec toi, même pour des événements d’envergure moindre que le festival d’histoire vivante.

Kenavo ar c’hentañ dro,

Thomas de Block pour la Guilde

La Guilde et ses artisans tout les ans depuis quelques années, partageaient une passion commune : le festival d’histoire vivante de Marle, sa côte a l’os du dimanche midi, l’accueil des enfants le vendredi et un public respectueux de ce qui était fait durant le festival.

Pour nous c’était aussi le plaisir de rencontrer une équipe formidable qui était toujours présente durant tout le week end.

Donc juste un grand merci pour ces années de partage et de rencontre avec l’équipe du musée

Elodie MARCOCCIA (présidente de « Orbis Terrarum – Vivre le monde antique »)

Je crois que personne ne te remerciera jamais assez de TOUT ce que toi, Marie Th et l’ensemble des bénévoles du festival avez apporté à l’Histoire Vivante.

Ce festival restera LA référence : imité mais jamais égalé ! Un grand moment fraternel, festif et d’une qualité exceptionnelle. Nous perdons une des meilleures sorties de l’année et le vide va être immense… mais je comprends ta décision, et la respecte.

Très égoïstement, j’aimerais croire que rien n’est fini… mais peut-être est-ce le début d’une nouvelle aventure ! Si c’est le cas, tu auras tout mon soutien et celui de Jocelyn.

Par ailleurs, merci de nous avoir aussi bien intégrés dans Carmagnole Liberté….

Avec toute mon affection. Bises à vous TOUS

Gauthier Clerens (cavalier romain)

Bonjour Alain,

J’ai enfin eu le temps de lire à mon aise ta grande communication… pour le moment, comme chaque année, les mois de juin-juillet, avant les vacances sont super-tassés chez nous au bureau.

En effet, on ne se rend pas compte, mais les années se suivent, sans que nous avons l’idée qu’il y a quelque chose qui se change…mais d’un coup, on approche les 50 ou les 60…on reste toujours les mêmes actifs dans notre esprit, mais on arrive au pied de certaine difficultés qu’on surmonte moins vite qu’auparavant…

Je te salue donc pour tes années de travail, d’efforts et de sacrifice pour le superbe site de Marle et l’organisation des Festivals. Chaque fois que nous avons participé, était une fête et valait le coup ! On recontrait de nouveau des amis de tous les coins de l’Europe et on liait de nouvelles amitiés.

Etre guerrier, certes, mais comme dit le dicton, il mérite aussi un repos… je respecte donc ta décision, inévitable, mais ça te permettra de te fixer sur des thèmes et entreprises moins consommantes que cette grande organisation des Festivals. Rassure-toi que tout le monde continuera à ressentir les mêmes sentiments chaleureux qu’auparavant, en parlant de “Marle” !

Je suis sur qu’on aura des occasions de se rencontrer, au site ou quelque part ailleurs, sur invitation, pour retrouver tous les amis…

Il y aura toujours une chose qui ne changera pas : ton esprit et ta joie !

Salve amice !

René Cubaynes (Leg. VIII Augusta)

Cher Alain,

Je comprends ta décision et ton désarroi mais je ne puis que les déplorer, même à perte, même avec un immense effort de ta part et des tiens, ce festival représentait et représente quelque chose ! C’était une merveille !

Bien à toi et si, par bonheur, tu revenais sur ta funeste décision nous serions là, avec toi.

Très amicalement

Bien à toi et ton épouse

René

Olivier Raybois (Compagnie de Saint Martin)

Alain

C’est avec beaucoup de tristesse que je viens de découvrir ton message et ton souhait d’arrêter le festival de Marle. Je comprends ta déception, tant d’effort pour si peu de visiteurs faute d’une médiatisation à la hauteur de l’évènement. C’est un peu le mal français de la reconstitution historique, la qualité et les efforts d’authenticité ne sont pas reconnus à leur juste valeur et donc pas soutenus. C’est un paradoxe dans un pays comme le notre si riche en histoire. Le marketing bling-bling prend le pas…

En tout cas pour notre part nous avons toujours apprécié de venir à Marle, le meilleur évènement de reconstitution que je connaisse dans l’hexagone.

Alors encore merci pour tous tes efforts et la qualité de ton travail et j’espère que nous aurons encore l’occasion de nous rencontrer.